La Fondation Custodia, l’art du dessin

Augustus John, La tête farouche (autoportrait), 1906

 

La Fondation Custodia est une fondation dédiée à l’art du dessin, de l’estampe et de la calligraphie créée en 1947 par les époux Lugt. Elle se situe au 121 de la rue de Lille, dans le VIIe arrondissement de Paris ; la collection est établie dans l’Hôtel Turgot bâti en 1743. Frits Lugt est un autodidacte de l’histoire de l’art. Figure reconnue de cette discipline en Hollande par les professionnels –il est notamment l’auteur en 1921 du livre Les marques de collections de dessins et d’estampes— il reste encore peu connu en France.

Frits Lugt

Frits Lugt, autoportrait, 1901

Frits Lugt est né à Amsterdam en 1884.  Dès ses neuf ans, il se passionne pour l’histoire de l’art. Il commence, dans sa chambre, sa propre collection et en fait un vrai petit musée. A quinze ans il écrit sa première biographie de Rembrandt. Il cultive une passion pour la ligne, du dessin à l’écriture.

Il épouse en 1910 Jacoba Klever. Fille d’industriel, elle possède une fortune conséquente permettant aux époux d’acheter toujours plus d’œuvres. C’est grâce à elle que les acquisitions de la Fondation Custodia s’amplifient. Le couple est friand de voyages et d’explorations. Ils sont sans cesse à la recherche de nouveaux trésors artistiques et commencent leur importante collection. En 1919, Fritz fait l’acquisition de deux des sept lettres connues à ce jour de Rembrandt.

Les époux Lugt s’installent  en France en 1922 et Fritz devient rapidement chargé des collections néerlandaises au Louvre et à la Bibliothèque Nationale de France. Ensemble, ils décident d’acheter, en 1953, l’Hôtel particulier Turgot pour accueillir leur passion.

La fondation Custodia

La fondation Custodia possède dans ses collections de nombreuses œuvres manuscrites et illustrées d’artistes de toutes les époques : Dürer, Manet, Gauguin ou encore Nikki de Saint-Phalle.

Esquisse, La Orana Maria, Paul Gauguin, 1891

Ces lettres esquissées sont souvent à l’origine de tableaux très connus :  les prémisses de l’œuvre Orana Maria (1891) de Paul Gauguin –actuellement exposé au Metropolitan Museum of Art de New York– appartiennent à la collection de Frits Lugt.

Une grande partie des œuvres de la Fondation Custodia a été numérisée par leur laboratoire. A ce jour, cinq mille dessins, quinze mille gravures, et cinquante mille lettres ont rejoint les collections numériques de la fondation. Nombre d’ouvrages sont accessibles via leur catalogue en ligne.

L’institution a par ailleurs sa propre bibliothèque qui compte près de cent trente mille volumes spécialisés en histoire de l’art. Les ouvrages proposés couvrent la période allant de 1450 à 1900. Même si la bibliothèque est dotée d’un fonds important sur l’âge d’or des  écoles du Nord, elle reste cependant éclectique. On peut, par exemple, y trouver des sujets comme la miniature indienne. La Fondation Custodia possède donc les atouts pour susciter l’intérêt des amateurs de dessins ou des admirateurs des écoles du Nord.

Les expositions

Actuellement trois expositions sont à visiter à la Fondation Custodia : Georges Michel (sa première rétrospective depuis cinquante ans), Art sur papier et Les portraits en miniature. Ces trois expositions indispensables et rares (les œuvres sur papiers quittent rarement leurs boites de conservation) sont à voir jusqu’au 29 avril 2018.

Portrait d’une femme, Antoine Berjon, 1799-1800

 


En savoir +

Fondation Custodia
121 rue de Lille, 75007 Paris
Métro Assemblée Nationale, ligne 12

Partagez

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.