Le Pentathlon des Muses : lorsque la SNBA participait aux Jeux Olympiques

Etude de sport de Jean Jacoby : Corner, à gauche, et Rugby à droite, médaille d’or de la section peinture des J.O. de 1924 (Collection: Olympic Museum Lausanne).

 

En 1906, Pierre de Coubertin convoque à Paris le quatrième congrès olympique et s’interroge sur la façon dont les arts et lettres pourraient participer aux Jeux Olympiques. Il considère en effet qu’un véritable athlète est à la fois sportif et artiste.

Des compétitions artistiques sont alors décidées et organisées en parallèle des Olympiades. Baptisées Pentathlon des Muses, elles auront lieu de 1912 à 1948.

Cinq concours sont créés pour des œuvres d’art inédites ayant un lien avec le sport en architecture, littérature, musique, peinture et sculpture.

En 1924, lors des Jeux Olympiques d’été qui sont célébrés à Paris du 4 mai au 27 juillet, la Société Nationale des Beaux Arts met à disposition du congrès olympiques des salles du Grand Palais où se tient traditionnellement le Salon des Beaux Arts.

Le peintre Jean Jacoby prend part au concours artistique des Jeux Olympiques de Paris. Il se voit attribuer la médaille d’or pour son oeuvre «Étude de Sport » avec les trois tableaux, « Corner – Football », « Départ-Athlétisme », « Rugby » .

A lire sur le site Jean Jacoby.

Malheureusement, les championnats d’art seront supprimés des records officiels des Jeux : le CIO (Comité International Olympique) transforme la compétition artistique en exposition lors des Jeux d’Helsinki en 1952, avant d’abandonner complètement l’art en 1954.

En savoir +
Partagez

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *