La célèbre maison Deyrolle devient partenaire du Salon des Beaux Arts !

Deyrolle, célèbre maison de taxidermie, de vente de matériel d’entomologie et d’édition d’ouvrages pédagogiques, créée en 1831 par Jean-Baptiste Deyrolle et située rue du Bac à Paris, sera partenaire du Salon 2019, où un Prix Deyrolle sera attribué à deux lauréats parmi les artistes de la section Naturaliste.

 

Émilie Biens, présidente de la section Naturaliste du Salon des Beaux Arts et Francine Campa, PDG de Deyrolle

 

L’Art de la Nature

La maison Deyrolle propose à la vente, dans son incroyable boutique-cabinet de curiosités, des collections d’insectes et de coquillages, des animaux naturalisés de toutes sortes, des curiosités naturelles et du matériel pédagogique (cartes et planches pédagogiques anciennes notamment) pour l’enseignement des sciences naturelles.

Du côté de la Société Nationale des Beaux Arts, une section naturaliste a été inaugurée en 2018, faisant du Salon des Beaux Arts le premier salon artistique historique à dédier une section à la Nature.

C’est dans ce contexte que la Société Nationale des Beaux Arts a proposé à Deyrolle, maison scientifique et pédagogique bicentenaire entretenant des liens privilégiés avec le monde de l’art, d’être partenaire.

 

Signature dans la boutique Deyrolle, 46 rue du Bac, Paris 7e

 

Le Prix Deyrolle

Ainsi, lors du Salon des Beaux Arts 2019 au Carrousel du Louvre du 12 au 15 décembre 2019 organisé par la SNBA, un Prix intitulé Prix Deyrolle sera-t-il créé et décerné par Deyrolle à deux artistes de la section Naturaliste.

  • Le lauréat du premier Prix bénéficiera d’une exposition temporaire d’une durée d’un mois et demi ;
  • le lauréat du 2e Prix exposera une œuvre chez Deyrolle pour une durée de deux mois.
Francine Campa (à gauche) et Émilie Biens (à droite)

 

En savoir +

 

Photos : Lo Kee

Le Salon des Beaux Arts ouvre une nouvelle section Céramique et Textile

Une section sculpture céramique et textile se crée au Salon des Beaux Arts 2019. Ces arts ancestraux de la terre cuite et du fil se sont perpétués au cours des siècles et en tous continents et feront leur apparition dans la nouvelle section présidée par Isabelle King, du 12 au 15 décembre 2019, au Carrousel du Louvre, Paris.

Miki Nakamura & Jean-Michel Letellier, Entrelacs, Salon des Beaux Arts 2018

La sculpture céramique

La sculpture céramique s’épanouit aujourd’hui en belle contemporanéité. Les terres à feu sont à faïence, grès, porcelaine, papier, raku, chamottées ou non. Elles sont de couleurs : blanche, rouge, noire, verte… Des bisons de la Grotte du Tuc d’Audoubert, attribués au Magdalénien, en poursuivant vers l’armée de terre cuite du IIIe siècle avant J-C, après un regard sur le Picasso de Vallauris, nous arrivons aux efflorescences actuelles de l’art du feu.

Kernos, Cycladique Ancien III-Cycladique Moyen II (v. 2000 av. J.-C.). Découvert dans une tombe à Mélos. Par Inconnu, Domaine public, Lien

 

La Manufacture Nationale de la céramique de Sèvres devenue Cité de la céramique — Sèvres et Limoges possède son Musée. L’actualité de celui-ci procède des créations d’artistes contemporains. L’enseignement y est présent.

Manufacture de Sèvres. 1817. Par Achille Etna Michallon — Cette image provient de la Bibliothèque en ligne Gallica sous l’identifiant ARK btv1b77404499, Domaine public, Lien

 

 

L’art du textile

L’art du textile comporte la broderie, la dentelle, le tissage, la tapisserie. Ces entrelacements de fibres tiennent eux aussi leurs origines de la Préhistoire. L’art du textile est mondial. L’Antiquité, le Moyen Âge, la Renaissance perfectionnent les techniques des lacis, tandis qu’intervient au XVIIIe siècle la mécanisation. Toutefois, la création artistique manuelle est permanente jusqu’à aujourd’hui où elle obtient un regain de faveur. Au gré du choix des créateurs, les fils sont de diverses natures : les traditionnels, laine, soie, coton, chanvre, d’or, d’argent, synthétiques et toutes nouvelles inventives trouvailles.

Les Manufactures Nationales des Gobelins, de Beauvais et de Savonnerie ainsi que la Cité de la tapisserie d’Aubusson et les Ateliers Tournaisiens tissent des cartons d’artistes contemporains. Ce sont aussi des lieux de formation.

La nouvelle section

Celle nouvelle section sera présidée par Isabelle King, ancienne élève de l’École des Arts Appliqués, Olivier de Serre et de la Manufacture des Gobelins. En quarante années sur basse lice, Isabelle King a réalisé en tapisserie des cartons d’artistes contemporains : Lagrange, Vieira da Silva, Ung No Lee, Pincemin, Yang Yong Ping, Favier, Othonel, Aballea, etc. Elle est formatrice depuis 2009. Parallèlement Isabelle King est photographe et céramiste. Son atelier de terre se trouve à Saint-Mards, en Seine-Maritime.

Les dossiers de candidature peuvent être demandés via ce lien.
Date limite de candidature : 9 septembre 2019.

Balade au Musée Zadkine

Au 110 bis de la rue d’Assas à Paris se trouve le discret musée Zadkine. La maison atelier du sculpteur d’origine russe Ossip Zadkine de 1928 à 1967 est devenue un atelier-musée conformément au vœu qu’il avait exprimé dès 1964 qu’une « institution soit fondée regroupant l’ensemble de son œuvre et celle de son épouse ».

 

Zadkine dans sa maison-atelier de la rue d’Assas à Paris © Musée Zadkine

 

Continuer la lecture de « Balade au Musée Zadkine »

Le Salon des Beaux Arts ouvre une nouvelle section naturaliste !

 

 

Le Salon des Beaux Arts continue de surprendre et de s’agrandir !

Au Salon 2018, la section Naturaliste viendra s’ajouter aux cinq sections existantes (peinture, sculpture, gravure, illustration-dessin et photographie). Sa particularité : elle ne sera pas une section se référant à un médium mais une section thématique.

Cette nouvelle section accueillera les artistes, toutes techniques confondues, qui ont pour sujet l’animal, le végétal ou plus largement la nature. Cette section souhaite mettre en lumière l’aspect artistique de ces créations en abordant ces sujets par le prisme de la modernité et de l’originalité.

Il apparaît important aux membres de la Société Nationale des Beaux Arts de sortir les artistes qui ont un regard sur la faune et la flore des traditionnels salons artistiques  animaliers. Les enjeux environnementaux que nous traversons actuellement sont de plus en plus le sujet d’œuvres d’art. Le Salon des Beaux Arts reste ainsi ancré dans la réalité et dans les sujets les plus fondamentaux de notre société.

Au cours des dernières années, le thème de la Nature a remporté un franc succès auprès des différents jurys du Salon. En 2017, les photographes Kyriakos Kaziras et Stanley Leroux ont chacun reçu la médaille d’or en Photographie grâce à leurs clichés des confins du monde et de la vie sauvage. Une médaille de bronze a également été remise au sculpteur Pablo Castillo pour ses œuvres à la lisière du conte. Benjamin Parker, un graveur anglais, a lui aussi été récompensé par une médaille pour son œuvre sur l’océan. La liste des primés ne s’arrête pas là : découvrez-la  !

La Section Naturaliste est présidée par l’artiste Émilie Biens. Lors de l’édition 2016 du Salon, Émilie Biens a reçu le prix Eugène-Louis Gillot pour son œuvre Les Nautiles et est entrée au Bureau de la SNBA l’année suivante.

Emilie Biens, Prix Eugène-Louis Gillot 2016

Si vous êtes intéressé par cette nouvelle section et que vous souhaitez y exposer, vous pouvez demander votre dossier d’inscription dans la rubrique Candidature 2018 ou bien contacter directement la présidente de la Section Naturaliste.

Ouverture de la Maison Musée du sculpteur Ousmane Sow à Dakar

Samedi 5 mai, la dernière maison dOusmane Sow à Dakar sera ouverte au public. Les œuvres du sculpteur sénégalais disparu le 1er décembre 2016 y seront présentées. Les visiteurs circuleront librement dans ce lieu labyrinthique, à la découverte des œuvres, des souvenirs et de l’atelier laissé tel quel au départ du sculpteur. Cet événement s’inscrit dans le cadre de la treizième édition de la Biennale de l’Art africain contemporain de Dakar 2018, placée sous l’égide du ministère de la Culture de la République du Sénégal (3 mai au 2 juin).

Ousmane Sow (1935-2016) – Photo Pinterest

 

Continuer la lecture de « Ouverture de la Maison Musée du sculpteur Ousmane Sow à Dakar »

Le dessin s’invite au Salon des Beaux Arts

Thomas Dartigues alias Decktwo

Le bureau de la Société Nationale des Beaux Arts a décidé de faire la part belle à la ligne.

Les dernières années ont montré l’émergence de nombreuses expositions dévolues au dessin, marquant son grand retour sur le devant de la scène artistique. Il était donc tout naturel que la section illustration du Salon des beaux Arts, présidée par la dessinatrice et illustratrice Kiro.Melo, devienne la section Illustration-Dessin.

Thomas Dartigues alias Decktwo
Thomas Dartigues alias Decktwo, Prix Puvis de Chavannes 2017

Continuer la lecture de « Le dessin s’invite au Salon des Beaux Arts »

Les inscriptions pour le Salon des Beaux Arts 2018 sont ouvertes !

Venez participer à un Salon historique
au Carrousel du Louvre
du 13 au 16 décembre 2018.

Pourquoi exposer au Salon des Beaux Arts ?

  • Vos œuvres seront présentées dans des conditions muséales, mises en valeur par l’architecte de la Maison Cartier et du Musée Delacroix, Bruno Moinard, et seront sublimées par la société Magnum qui fait scintiller la Tour Eiffel.

 

  • Participer au Salon des Beaux Arts à l’instar de Delacroix, Rodin, Claudel, Matisse ou Zao Wou Ki, c’est avoir une chance d’être remarqué(e) par les collectionneurs présents chaque année.

 

  • C’est la possibilité de vendre vos œuvres sans frais et sans intermédiaire !

 

Pour obtenir le dossier de candidature connectez-vous sur notre site internet à cette rubrique et remplissez le formulaire dédié ou  envoyer un mail en indiquant vos coordonnées et votre site ou blog à : contact@salondesbeauxarts.com

Vous avez jusqu’au 9 septembre 2018 pour postuler, n’attendez plus !

Gauguin. Souvenirs de la Martinique au Salon des Beaux Arts

Photographie de Paul Gauguin, 1891

 

Nul besoin de présenter Paul Gauguin. Peintre majeur du XIXème siècle, mort aux îles Marquises en 1903, il est connu pour être le chef de file de nombreux mouvements tels que le symbolisme, le cloisonnisme ou le synthétisme.

Paul Gauguin : la soif du lointain

Gauguin qui a participé, de 1879 à 1886, aux cinq dernières expositions du groupe des impressionnistes, cherche une nouvelle façon d’exprimer son art. Il lisse sa peinture par des aplats de couleurs.

Continuer la lecture de « Gauguin. Souvenirs de la Martinique au Salon des Beaux Arts »

Léonard Tsugouharu Foujita, peintre de l’entre-deux-guerres

Jean Agélou, Foujita dans son atelier, 1923

 

A l’occasion de l’exposition du musée Maillol Foujita, peindre dans les années folles sur la période la plus prolifique de l’artiste franco-japonais lors de son premier séjour à Paris, retour sur le parcours de cet admirable associé de la Société Nationale des Beaux Arts.

Continuer la lecture de « Léonard Tsugouharu Foujita, peintre de l’entre-deux-guerres »